Politique Locale, Sécurité au Burundi

Gabriel Rufyiri : « L’indexation de Kigali dans l’attentat contre W. Nyamitwe est peut-être précipitée »

Le président de l’Observatoire de Lutte contre la Corruption et autres malversations économiques (Olucome) a réagi ce mercredi 30 novembre au sujet de l’attentat contre le conseiller principal en communication à la présidence.

arton15191
Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome.

D’entrée de jeu, M. Rufyiri qualifie cet attentat d’acte barbare.  Mais tout aussi rapidement, il prend une certaine distance vis-à-vis de la police burundaise qui par la voix de son porte-parole, Pierre Nkurikiye ,affirme que  l’attaque était commanditée depuis le Rwanda.   « L’accusation  de Bujumbura contre Kigali  dans l’attentat sur W. Nyamitwe est peut-être précipitée.  Il y a une crise de confiance entre le Burundi et le Rwanda, d’où peut-être l’indexation du Rwanda».     

Pour M. Rufyiri, si Bujumbura a des preuves contre Kigali, il devrait les produire devant l’EAC, l’Union Afrique ou devant les Nations Unies.

Il invite plutôt le pouvoir de Bujumbura à accepter le dialogue avec ses frères de l’opposition. Selon lui, si les deux parties en conflit persistent  dans leur bras de fer, ce sera non seulement l’éternel index pointé vers le Rwanda, mais c’est  aussi l’économie burundaise qui continuera en en pâtir : bonjour la corruption et les malversations connexes. C’est aussi la société burundaise qui  continuera à en faire les frais.

Le président de l’Olucome exhorte aussi le Burundi à tenter de rétablir ses relations avec le Rwanda pour dissiper la crise de confiance entre lui et son voisin du nord. Enfin, le Burundi devrait normaliser ses relations avec toute la communauté internationale, notamment avec la Belgique, l’Union africaine et les Nations Unies.

2 Comments

  1. Jean-Marie Ntahonkiriye

    Je crois que Rufyiri essaie d’être politiquement correcte ni moins ni plus. Des relations du cavalier et son cheval dans lesquelles nous sommes pris pour des chevaux sont contre l’ interêt du peuple Burundais.

  2. Elie NKUNZIMANA

    Rufyiri,hypocrite . Il défend le pays qui ayant mobilisé nos citoyens burundais à fuir ( Cfr le dossier Ruhirira jadis secrétaire d’ambassade du Rwanda au Burundi ), pour entamer la chanson « génocide en cours au Burundi ») qui traîne dans la boue une partie de la population rwandaise. Pourquoi Rufyiri ne peut-il pas convaincre que Kagame négocie avec FDLR? USA avec AL-QAIDA? Nigeria avec BOKO HARAM?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*