Politique Locale

Willy Nyamitwe échappe à un attentat « commandité depuis Kigali »

Le conseiller principal en communication à la présidence de la République, Willy Nyamitwe a échappé hier le 28 novembre à un attentat. Il sera blessé sur le bras et évacué vers l’hôpital. Un de ses gardes sera tué sur le champ tandis qu’un autre sera blessé à la cuisse et à la bouche. Récit de la police.

21h30. M. Nyamitwe rentre à son domicile sis au quartier Kajaga (ouest de la capitale). Cinq à dix personnes l’attendaient sur la RN4, Bujumbura-Gatumba. A l’aperçu du véhicule de Willy Nyamitwe,  un des assaillants ouvre le feu sur le véhicule qui ne s’arrête pas pour autant. Les malfaiteurs ont continué à tirer à la kalachnikov. Un soldat qui était resté à la maison intervient. Les militaires dans les parages volent aussi au secours du conseiller du président Nkurunziza.

Selon le porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye, le caporal Jean Claude Nduwimna est déjà arrêté à des fins d’enquêtes. Il fait partie d’une bande plus large. Selon toujours Pierre Nkurikiye, l’attentat contre M. Nyamitwe serait commandité depuis Kigali. Le Colonel Dieudonné Dushimagize alias Gangi  écroué à Mpimba au moment des faits serait derrière ce crime.

Pierre Nkurikiye signale que c’est le troisième attentat manqué contre  le conseiller Nyamitwe. La première fois, il  rentrait de l’étranger. La deuxième c’est quand il animait une conférence à Hôtel Panoramique.

One Comment

  1. Irementanya ! Mutama nr 2 arashaka kuba Mutama nr 1 !!! Histor continue ce n-est que le debut de la fin des dd !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*