Politique Locale, Sécurité régionale

Les problèmes à l’ISCAM: le pont Muha, le logement, les disparités salariales, le parc informatique insuffisant…

Il n’y avait que deux semaines, le 1er vice-président, Gaston Sindimwo avait visité le MDNAC et l’État-major pour tranquilliser et lever les soupçons sur des messages divisionnistes visant l’armée. Ce jeudi 24 novembre 2016, c’était au tour de l’Institut Supérieur des Cadres Militaires (ISCAM).

« Vous êtes appelés à éterniser la paix et la sécurité en devenant de bons exemples, et pour vos aînés militaires dont certains son déconcentrés, et pour vos petits frères dans la lutte pour la paix. » C’est le message de Gaston Sindimwo aux étudiants de l’Iscam au cours de cette visite de causerie morale. Une visite à laquelle participaient le ministre de la sécurité publique Emmanuel Ntakarutimana, le chef d’État-major General Prime Niyongabo, et toute la haute hiérarchie militaire de la FDN.

« Il faut résister aux tentations des politiciens en manque de repère pour éviter le retour des divisions d’antan », ajoute Sindimwo. Aux étudiants de l’Iscam, le 1er VP en a appelé à leur sérénité « comme vous l’avez fait en 2015 après le coup d’état avorté et les attaques perpétrées par des éléments terroristes. Vous avez montré que vous avez compris la mission d’un vrai militaire en restant calmes malgré les tentations et les attaques qui ont emporté les vies de vos compagnons. Gardez cet esprit. »

Le ministre de la Défense Emmanuel Ntakirutimana est lui aussi revenu sur la mission et la conduite militaire avant de leur demander de toujours agir en personnage intelligent, humaniste et professionnellement militaire.

Quant au Lt-Gn Prime Niyongabo, « un militaire ne doit pas penser comme citoyen ordinaire. Il doit peser, et agir selon les tactiques et analyses apprises à l’école militaire, en faveur de sa mission principale, celle de garder la paix et la sécurité de son pays et son peuple ».
Et de préciser en passant que « les militaires qui ont fui le pays après putsch sont déserteurs et ne peuvent plus retourner à l’armée ».

Profilant de cette occasion, le Chef de l’État-major a demandé de déconsidérer les messages aux tendances manipulatrices des réseaux sociaux: « Les commandos ne font pas de politique ».

Questions d’étudiants et autres cadres de l’armée

Dans leurs interventions, les étudiants comme les autres cadres de l’Iscam sont revenus sur les principaux problèmes auxquels fait face l’institut. C’est entre autre les problèmes de déplacement des étudiants et du personnel, la clôture qui nécessite une réparation, le pont Muha qui présente un danger au niveau de Mpimba, les outils informatiques insuffisants et les disparités salariales chez les professeurs de l’Institut évoluant plus dans le milieu civile que militaire sans oublier la question des crédits pour construction des logements des officiers.

Et de proposer qu’il ait un programme des travaux de développement interne des militaires comme l’agriculture, la couture, vannerie et menuiserie, et bien d’autres.

En réponse à ces questions, Gaston Sindimwo a précisé que la question de logement à crédit trouvera une issue avant la fin de cette année. Le ministre de la Défense quant à lui a précisé que le MDNAC projette un programme des travaux de développement qui permettra d’avoir de petits emplois pour les soldats retraités ou ayant d’autres handicaps leur empêchant d’accomplir des tâches militaires comme il leur est demandé. « Cela nécessitera une augmentation d’effectifs au sein de l’armée pour rester avec la même force de garder la paix et la sécurité », a complété Prime Niyongabo.

D’autres programmes présentés sont l’éducation civique aux militaires et la protection de l’environnement, domaine dans lequel l’Iscam a été classé premier dans la région de l’Afrique de l’Est.

Signalons que prochainement, les écoles militaires de l’EAC dispenseront des cours communs pour concrétiser la politique de force est-africaine en attente.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*