Économie locale

Bras de fer entre OBR et REGIDESO: « Tout est bien qui finit bien »

Des  bruits ont  couru  à travers toute la ville de Bujumbura : le directeur général  de la REGIDESO  a pris la mesure de couper la fourniture de l’eau  et de l’électricité à l’Office burundais des recettes (OBR) en rétorsion à la fermeture des comptes  de la régie des eaux et d’électricité  par  l’office. Un bras de fer donc entre deux géants paraétatiques.

regidesoCe vendredi 28 octobre, Jéroboam Nzikobanyanka a minimisé : « Les comptes de la REGIDESO sont ouverts et il n’y pas eu de bras de fer entre  la maison  dont je suis directeur général et l’OBR. » et d’ajouter :« L’OBR a fait son travail de routine  de recouvrement de fonds, exactement comme nous le faisons ».

Il n’a pas jugé opportun d’épiloguer sur la question si l’OBR est un bon payeur envers la REGIDESO, surtout quand on sait que les services publics ne sont pas toujours les bons payeurs des factures de l’eau et de l’électricité par ce fait-même  qu’ils sont des services étatiques, autant que la REGIDESO. Mais il a démenti les bruits faisant état de la coupure de ses services à l’OBR.  Ce dernier confirme n’avoir connu de coupure d’eau ou d’électricité.

Selon les sources dignes de foi, c’est le ministère des Finances  qui aurait aidé à trouver  un modus vivendi entre les deux institutions. « Les tractations continuent pour savoir qui doit quoi à qui», a indiqué M. Nzikobanyanka.

Des sources dignes de foi indiquent que la tension entre ces deux institutions résulterait plutôt du caractère des hommes  qui les dirigent. Les deux ont ceci de commun : ils sont  d’une rigueur hors norme qu’ils mettent au service de leurs institutions, et partant, de l’Etat burundais. A titre illustratif, dernièrement, on a vu un Jéroboam Nzikobanyanka porter lui-même la facture de l’eau et de l’électricité à la présidence de la République. « Du courage exceptionnel », avait commenté  une certaine opinion. Tout récemment, Léonard Sentore,  commissaire général de l’OBR a déclaré à Ikiriho que son institution ne respecte les instructions du ministre de tutelle que « si et seulement si elles sont conformes à la loi».

One Comment

  1. Bravo les gars!
    Les nominations c’est plur le bien de tous et non des dirigeants.
    Ntamwana nikinono. Twese turihe. Namwe murwanire ineza yabo mutwara mukurikije amategeko amwe kuri bose kuva kuri Nyenicubahiro gushika kuri nje.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*