Économie locale

Buceco: qualité du ciment dégradée ou un mensonge de spéculation ?

Les rumeurs durent depuis deux semaines: la qualité du ciment Buceco serait dégradée. Ce que dément le responsable commercial au sein de la Buceco, Robert Mugisha.

Sur le site industriel de Buceco, à Cibitoke
Sur le site industriel de Buceco, à Cibitoke

Tout commence avec le 15 décembre 2015: la Buceco décide de revoir à la baisse son prix, qui passe de 25.000 Fbu à 22000 Fbu par sac de ciment. Ce positionnement plutôt paradoxal au vue de la carence des devises qui régnait déjà à cette époque a frustré plus d’un permis les concurrents.

Or, comme l’explique Robert Mugisha, « cela a été rendu possible grâce au fait que nous avons décidé d’utiliser 50% de matière première locale, plutôt que 100% de matière première importée. »

C’est donc par refus de s’aligner sur les prix généralement pratiqués au Quartier Asiatique que les concurrents de Buceco ont décidé de nuire à sa réputation, en lançant de fausses rumeurs sur la qualité du ciment en baisse.

Ce qui ne nuit nullement aux appétits de l’entreprise, dont le site industriel est construit à Cibitoke: d’ici janvier 2017, Buceco compte totaliser les 15.000t par jour de production qui correspond à la demande moyenne de tout le territoire burundais. D’ailleurs, la phase 2 de l’expansion de Buceco prévoit d’utiliser 100% des matières premières en production locale.

One Comment

  1. Il faudrait qu’il y ait une investgation independante s’il le faut financee par le ministere ayant le commerce dans ses attributions pour l’interet du public et la qualite de construction avec ce ciment.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*