Santé

Dr Christine-Nina Niyonsavye au chevet d’un Hôpital Prince Régent Charles gravement malade

L’Hôpital Prince Régent Charles (HPRC) connaît de nombreux défis organisationnels auxquels la direction veut répondre pour redorer le blason d’un établissement dit «de référence».

Dr Christine-Nina Niyonsavye, la nouvelle directrice de l’HPRC: "Il faut de plus une culture du résultat"
Dr Christine-Nina Niyonsavye, la nouvelle directrice de l’HPRC: “Il faut de plus une culture du résultat” (©Ikiriho)

Système de travail lacunaire, indisponibilité du personnel suite à la récupération avant et après la garde de nuit, un seul médecin de garde toute la nuit pour un si grand hôpital, le chevauchement des heures de travail entre 13h et 15h30 … Voilà quelques unes des infirmités qui handicapent l’HPCR, un des plus grands établissements sanitaires publics du Burundi. Un constat sans appel rendu public ce mercredi 12 octobre lors d’une séance de présentation d’un rapport d’audit interne de l’institution.

De ce rapport, il se dégage que le rendement dans cet établissement n’est pas optimal : aucun des services n’atteint les 40 heures réglementaires de travail par semaine, les arriérés de récupération dans les services médicaux sont innombrables. Cerise sur le gâteau: en moyenne, chaque médecin ne consulte que… quatre malades par jour!

D’autres soucis se rajoutent à cette liste déjà longue : 92 absences légitimes (récupération, congé de circonstances,…) du personnel médical sont signalés chaque jour , avec une concurrence du secteur privé accrue: « Les malades sont obligés d’aller trouver les médecins spécialistes dans leurs cabinets privés car ils sont indisponibles au HPRC ».

Des changements à tout prix

Face à ces réalités pour le moins troublantes, la Direction a donc proposé la révision de l’organisation du travail: les médecins généralistes qui sont en nombre suffisant doivent appuyer le médecin de garde. L’hôpital va instaurer des plannings hebdomadaires de rendement, et la validation des rapports mensuels par les chefs de services. Déjà, il a été proposé un système de service continu (24h/24 et 7j/7) avec un roulement de quatre équipes de travail.

qui-est-dr-christinePour la directrice de l’hôpital, qui présente une riche expérience professionnelle en Belgique, « les choses doivent absolument changer pour rendre des services dignes d’un hôpital de référence. »
Elle tient fermement à la réalisation de ses objectifs : précipiter et mettre en œuvre le nouveau système organisationnel proposé lors de la présentation des résultats de l’audit.

Elle s’engage à assurer une communication régulière et à veiller au contrôle effectif des présences par le pointage électronique. Last but not least : Dr Niyonsavye est soucieuse d’améliorer de plus en plus la propreté.

One Comment

  1. Great. Courage.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*