Économie

Le minerai devient la principale source des recettes communales à Kabarore

Les prévisions en recettes communales tablaient sur 67 millions Fbu au début d’année, par mois. Mais les projections montrent que la perception ira au-delà de 90 millions Fbu mensuels avant fin 2016.

Un des paysages de la commune Kabarore, à Kayanza
Un des paysages de la commune Kabarore, à Kayanza

Coltan, cassitérite, wolframite: ces trois minerais sont extraits dans la commune Kabarore (province Kayanza), sur les collines de Munege et Kivuvu. « Aujourd’hui, la commune enregistre une augmentation de plus de 20 millions Fbu sur les prévisions des taxes entrant chaque mois dans la caisse communale depuis janvier 2016 », souligne l’administrateur Victor Ntakirutimana.

D’après l’administrateur, cette augmentation est due d’une part à la suspension de l’exportation de certains produits vivriers vers le Rwanda depuis juin 2016, qui sont revendus localement et donc taxés. De l’autre côté ce sont les minerais:  “Les sites d’extraction de Munege et Kivuvu prouvaient produire auparavant une tonne de pierre exportable. Ce qui équivaut à 6 millions Fbu de recettes communales. Aujourd’hui, cette production est passée à 4 tonnes par mois, générant plus de 20 millions de Fbu pour les caisses de la commune”.

Avec ces recettes, la commune réalise des projets de développement communautaire notamment la construction des salles de classe pour l’école fondamentale dans 27 directions scolaires que compte la commune. Environ 35 salles de classe sont terminées.
La préservation de l’environnement n’est pas oubliée: 1.800.000 plantules d’arbres sont en train d’être plantées sur les collines menacées par l’érosion dans toute la commune.

2 Comments

  1. Jean-Marie

    C’ est bien de constater que ces recettes sont entrain de contribuer au developement local contrairement au temps passe ou les recettes communales etaient automatiquement acheminees vers les gouverneurs sans suivie aucune!

  2. C’est très encourageant si c’est bel et bien le cas!

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*