Contre-Rumeur

L’Armée ne confirme pas la nomination du Gnl de brigade Ildefonse Habarurema à l’Amisom

Selon le colonel Gaspard Baratuza, porte-parole du ministère de la Défense et des Anciens combattants, pour occuper un poste à l’État-major de l’Amisom, il faut d’abord figurer sur la liste de trois candidats proposés par son pays.
Il faut ensuite avoir la meilleure note à l’interview qui se passe à Addis-Abeba.
Enfin, on doit être approuvé par l’Union africaine. « Or, cette étape de l’interview n’a pas encore eu lieu et il n’est même pas sûr si le nom du Général Habarurema figure sur la liste des trois noms proposés par le Burundi », fait remarquer le Colonel Baratuza.

Cette précision de la FDN intervient alors que les comptes Twitter proches de l’opposition radicale (voir en bas) ont déjà commencé à attaquer le nom du Général Habarurema pour qu’il soit renvoyé de l’Amisom.

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*