Accueil

La rédaction d’Ikiriho s’enrichit d’une nouvelle plume professionnelle, en provenance d’Iwacu

Il s’appelle Philippe Ngendakumana et était jusqu’à ce dimanche journaliste du Groupe de Press Iwacu, en poste depuis près de cinq ans. Pourtant, cet ancien professeur de français n’a pas hésité de rompre son contrat indéterminé avec Iwacu, opérationnel au Burundi depuis 8 ans, pour rejoindre la jeune équipe d’Ikiriho vieille d’une petite année: “Je suis enthousiaste à l’idée de rejoindre ce 10 octobre 2016 une plate-forme d’information responsable, qui diffuse en temps réel, et dont le ton veille réellement à l’unité, la solidarité et la tolérance du peuple murundi. Voilà le motif essentiel qui me rend heureux pour changer de perspective.

Philippe, “reconnaissant des apports qu’Iwacu m’a transmis dans le métier de journalisme“, rejoint Ikiriho Press Group comme Rédacteur en Chef chargé du développement éditorial des plates-formes numériques.

Dans sa note d’intention transmise à la Direction Générale du groupe, Philippe Ngendakumana souligne ce qui est à ses yeux important pour le journalisme burundais en ce moment: “Notre métier doit contribuer et œuvrer pour promouvoir le dialogue, la démocratie, le développement socio-économique et la réconciliation de la nation burundaise. Et ces thèmes tiennent une place prépondérante chez Ikiriho. J’adhère entièrement à votre vision: une maison jeune, soucieuse des réalités burundaises vues du Burundi, et dont la seule ambition est de devenir un des groupes de presse qui comptent dans l’EAC. Comptez sur mon engagement professionnel et fraternel”.

La venue de M. Ngendakumana au sein d’Ikiriho valide la politique éditoriale du Groupe, qui jouit désormais d’un profond intérêt autant auprès du grand public que des professionnels des médias au Burundi et à l’étranger.

Ainsi, une année seulement après son lancement, Ikiriho accueille près de 90.000 visites par jour sur son unique compte @Ikiriho (voir statistiques en bas), faisant du medium le canal de loin le plus suivi sur Twitter pour savoir l’actualité burundaise.
statistiques-de-visite-dikiriho

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*