Économie locale

“EconetLeo a simplement un problème avec le fisc burundais”

Les déboires de la compagnie de téléphonie mobile EconetLeo repartent de plus belle. On pensait que l’affaire était close, jusqu’à ce que tombe une nouvelle lettre du management de l’entreprise.
Dans cette missive adressée à l’ambassadeur sud-africain au Burundi, la direction de l’entreprise se plaint de la fermeture des comptes d’EconetLeo le 27 juin dernier, “malgré la signature d’une convention pour le paiement des sommes non-litigieuses”.

Ce que récusent les autorités gouvernementales: “La campagne de sensibilisation des chancelleries étrangères au Burundi que vient d’engager EconetLeo est incompréhensible, alors que ce qui lui est demandé est matérialisé par différents PV issus de différentes réunions entre l’opérateur et les autorités”.
D’après les sources à l’OBR, l’ARCT ou encore au ministère des Finances, la société EconetLeo a des arriérés de différentes natures. Il s’agit notamment “du fisc et des amendes de la taxe sur les communications internationales et nationales, alors que la fusion-acquisition de Leo par Econet est entachée d’irrégularités”.

Ce différent entre l’entreprise et le fisc n’a pas encore eu de répercussion sur le client, EconetLeo détenant toujours la première place de compagnie de téléphonie mobile au Burundi notamment en termes de nombres d’abonnés.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*