Politique

Congrès du Cndd-Fdd: un passage de témoin sans heurt après “l’ouragan de 2015”

« Militants du parti, changeons et changeons en fait et en comportement et bâtissons de notre parti CNDD-FDD, la base de la paix, de la démocratie, de la justice et du Développement au Burundi ». Tel est le thème du congrès qui s’est ouvert ce samedi 18 juin à Buye, commune Mwumba, province de Ngozi.
Un thème qui s’est traduit par la mise en place d’un nouveau organigramme du parti. Désormais, les instances qui le dirigent sont, dans l’ordre d’importance: l’Assemblée Générale du parti, le Conseil des Sages (5 membres) ainsi que Bureau Exécutif (9 membres).

Un congrès aussi où le leitmotiv aura été de rendre grâce à Dieu pour avoir protégé le pays et le parti de “l’ouragan du 13 mai 2015”, date du coup d’Etat manqué. Le rendez-vous s’est déroulé dans une ambiance de joie, agrémenté par les chants de la chorale « Komezagusenga ». Le quorum est tout aussi parlant : 94,5% contre les 75% exigés, sur environ 1500 congressistes invites au nord du Burundi.

Selon le président du parti, Pascal Nyabenda, trois points sont à l’ordre du jour : la révision des textes et lois régissant le parti, la révision et la réorientions des différents secteurs du parti ainsi que la mise en place de la nouvelle représentation légale du parti.
Le Président de l’Assemblée Nationale n’a pas oublié d’évoquer les circonstances exceptionnelles entourant sa fin de mandat: “On s’est mis à me combattre dès la fin du congrès qui m’a porté à la présidence du parti. Fort heureusement, je lègue à celui qui me succédera un parti plus que jamais soudé. Que cela soit une leçon pour le parti, et pour le Burundi”. Et de prier que la nouvelle équipe qui va diriger le parti travailler à ce que le remplacement en douce à la tête du parti soit une tradition au CNDD-FDD.

Par ailleurs, l’élu de Bubanza a dressé le bilan des activités réalisées depuis son élection en mars 2012. Entre autres éléments de satisfaction : l’enregistrement de plus de 100.000 nouveaux adhérents, la dotation de la carte d’assurance maladie à plus de 10.000 indigents, la construction de 6 permanences provinciaux et 84 permanences communaux, etc. Et de se réjouir que toutes les communes du Burundi soient désormais dirigées par des membres du CNDD-FDD.

L’on notera que les diplomates occidentaux n’ont pas participé aux cérémonies d’ouverture de ce congrès qui se déroulera jusque demain au stade Urukundo de Buye. Par contre, des diplomates d’au moins sept pays dont l’Afrique du Sud, la Tanzanie, le Nigéria, la Chine, etc, ainsi que la Chine étaient présents.

Le président du parti Cndd-Fdd n’a pas manqué de remercier les pays de l’EAC pour avoir soutenu le Burundi contre la communauté internationale qui demandait des sanctions. Un clin d’œil au facilitateur Mkapa : “Ne pas se laisser distraire par des moins que rien (ceux qui parlent de la mise sur pied d’un gouvernement de transition et du partage du pouvoir), mais “de soutenir le dialogue interne et même de rapatrier ce dialogue au pays”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*